The Mist, la série inspirée du roman de Stephen King


Audiovisuel / samedi, octobre 14th, 2017

Le roman The Mist de Stephen King avait déjà été porté à l’écran en 2008. Près de dix ans plus tard, le voici adapté sous la forme d’une série télévisée. Retour sur un projet attendu, qui n’a pas été à la hauteur de tous les espoirs.

Et la brume arriva…

L’intrigue de The Mist prend place dans une petite ville des États-Unis. Les habitants vivent une vie paisible et vaquent tranquillement à leurs occupations. C’est alors que des événements inhabituels se produisent : une soirée étudiante tourne mal, un militaire se réveille amnésique dans une forêt, une vieille dame découvre de sombres secrets liés à l’histoire de la ville… Puis, une brume épaisse recouvre entièrement la ville et ses alentours.
Isolés et confinés chez eux, les résidents s’aperçoivent rapidement du danger que représente cette anomalie climatique. Les rares personnes qui osent sortir de leur refuge disparaissent et meurent dans des conditions abominables. Les phénomènes mystérieux s’enchaînent. Sans pouvoir appeler à l’aide, les habitants n’ont plus qu’un objectif : la survie. Une question demeure, d’où vient cette brume ?

L’univers de Stephen King

Une chose est sûre, on est bien dans un univers créé de toute pièce par le roi de l’épouvante. The Mist est dotée d’une atmosphère oppressante qui transporte autant les personnages que les spectateurs vers les rivages de l’horreur. Il semble que l’atrocité ne prenne jamais fin, au contraire la peur qu’elle provoque pousse les protagonistes à révéler leur nature la plus monstrueuse. La situation se dégrade crescendo soulevant divers intrigues et problèmes de société, parfois traités de manière caricaturale. À tel point qu’on finit soit par perdre toute foi en l’humanité, soit par trouver la situation ridicule – ou les deux à la fois…
D’autre part, quelques énigmes tiennent le spectateur en haleine. À l’exception de certaines – j’avoue avoir trouvé la solution de l’une d’entre elles évidente – elles sont toutes intéressantes et révèlent quelques enjeux de l’intrigue. Énorme défaut cependant – commun à d’innombrables séries de divertissement américaines – vous ne connaîtrez pas la fin de cette série ! Car, oui, la production avait décidé un peu trop tôt qu’il y aurait une deuxième saison. La première ne se suffisant pas à elle-même les fans de la série resteront sur leur faim.
Enfin, les personnages ne sont pas attachants. Si le spectateur n’accroche pas à l’intrigue et aux énigmes posées par l’histoire, il se pourrait bien qu’il abandonne assez rapidement l’idée de visionner l’unique saison dans son entièreté.

The Mist, un divertissement

Un nombre incroyable des livres de Stephen King a été porté aux écrans au fil des ans. Nul doute qu’une solide fanbase se soit construite autant autour des œuvres écrites que de celles filmées. Les sorties des livres, des films ou des séries sont toujours très attendues dès lors que les ouvrages sont estampillés Stephen King. Encore faut-il adhérer à l’univers très particulier de l’auteur. Mélangeant le fantastique, l’horreur et le drame, la série The Mist respecte bien les genres affectionnés par l’écrivain. Toutefois, cela n’a pas suffit à empêcher son annulation. Trop d’attentes, c’est sans doute l’une des raisons qui ont mené au désamour de la critique pour cette œuvre, mais pas seulement. The Mist a-t-elle vraiment mérité tant de critiques négatives ? Pas sûr, si la série comporte des défauts indiscutables elle reste un bon divertissement tant qu’on ne s’attend pas à voir un chef-d’œuvre.

Informations
The Mist
2017 – 10 épisodes
Acteurs principaux : Alyssa Sutherland, Danica Curcic, Darren Pettie, Frances Conroy, Gus Birney, Luke Cosgrove, Morgan Spector, Okezie Morro, Russell Posner
Créateur : Christian Torpe
Réalisateurs : Guy Ferland, Nick Murphy, Adam Bernstein, David Boyd, James Hawes, Matthew Penn, Richard Laxton, T.J. Scott
Chaîne : Spike

Passionnée d’écriture, de littérature, de contes et légendes, d’ésotérisme, de danse, de fantastique, de cultures étrangères, de féminisme… Azura est une rêveuse engagée aux centres d’intérêt multiples. Elle est aussi autrice, éditrice, traductrice et co-fondatrice de Plume & Ritournelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *