Arnaques à éviter en Thaïlande !


Carnets de voyage / mardi, septembre 12th, 2017

Des arnaques en Thaïlande

Malgré la beauté incontestée de la culture et du pays, la Thaïlande reste aussi le pays des arnaques en tout genre. Certes, les touristes sont souvent perçus comme riches, et ils le savent mais certaines arnaques relèvent réellement de l’abus. Une petite liste des arnaques à éviter à Bangkok : L’office du tourisme qui organise des voyages à des prix exorbitants (jusqu’à plus de dix fois le prix normal). Parfois, il s’avère même que les tickets de train, de bus ou les réservations d’hôtels ou de guest house n’ont pas été réalisés. On vous expliquera alors que vous vous êtes bien fait rouler dans la farine et vous devrez payer si vous voulez continuer votre voyage !

La vieille dame aux pigeons qui vous alpague près du palais royal, en vous obligeant à prendre des graines de maïs tout en prétextant que c’est un jour spécial, le Bouddha Day. Si vous n’acceptez pas les graines, elle peut aller jusqu’à les mettre dans votre sac ou dans vos poches pour finalement vous demander 200 bath pour des graines qui n’en valent même pas 50 (1 € est environ égal à 40 bath selon les variations de la Bourse). Si vous refusez de payer, elle se met alors à crier, à vous traiter de voleur, ce qui peut se révéler très problématique. En effet, la zone où elle se trouve est blindée de militaires, policiers et autorités qui tolèrent ce genre d’activité. Il est donc préférable de payer si l’on ne veut pas de souci.

Les arnaques du tuk-tuk

Encore une autre arnaque qui cible les touristes : le parcours en tuk-tuk. En se promenant tranquillement dans la ville, il arrive qu’on se fasse soudainement arrêter par un chauffeur de tuk-tuk qui vous proposera 20 bath pour faire le tour de la ville en passant par les monuments et les pagodes de plus connus de la ville. Les touristes heureux de faire une si bonne affaire acceptent avec joie et commencent donc ce petit voyage agréable en tuk-tuk (attention à ce que votre chauffeur ne roule pas comme un pied, ça arrive souvent et on décompte de nombreux accidents à Bangkok). Le seul petit problème : après avoir visiter quelques pagodes, il vous emmènera à un centre d’information touristique soi-disant gouvernemental hors de prix. Puis, dans une boutique de costumes hors de prix. Si vous n’achetez rien, le tuk-tuk se montrera tout de suite très désagréable, et peut aller jusqu’à vous abandonner sur place ! Les chauffeurs de tuk-tuk reçoivent des commissions des boutiques et d’offices du tourisme, ce qui explique le prix dérisoire proposé au début du parcours. Il arrive aussi que lorsqu’il vous a déposé à ces deux boutiques (et même si vous avez dépensé de l’argent précédemment), il vous abandonne avant d’avoir fini le parcours prévu. Cela signifie qu’il a fait le plein d’essence grâce à ses arrangements !

De même, évitez les bus privés au départ de Khao San Road, quartier touristique de Bangkok par excellence. Ils ne vous déposeront pas à l’endroit prévu mais à quelques kilomètres plus loin, sur un parking où vous attend une horde de chauffeurs prêts à vous emmener à l’endroit souhaité. On déplore également des vols d’objets ou de valises sur le long trajet de bus privés ou gouvernementaux. Aussi, n’acceptez jamais d’eau ou de boissons avant et pendant le trajet, il est possible de s’endormir comme par magie des heures durant et de se retrouver dépouillé ! Si vous êtes victimes de ces arnaques, vous pouvez toujours appeler la police touristique mais elle ne pourra malheureusement pas faire grand-chose pour vous. La plupart de ces coups montés sont tolérés par les autorités tant que les magasins déclarent les sommes perçues. Même si ces arnaques peuvent plomber l’ambiance et faire de votre voyage un petit cauchemar, il est nécessaire de ne pas trop y faire attention si l’on ne veut pas finir totalement paranoïaque et en oublier de profiter des points positifs de la vie en Thaïlande. C’est le jeu de Bangkok, la ville du sourire ! Vous pouvez perdre quelques fois… D’autres destinations seront plus accueillantes que Bangkok comme c’est le cas des villes de Sukhothai et Chiang Mai, au nord du pays où la population locale semble réellement gentille et souriante.

Une réponse à « Arnaques à éviter en Thaïlande ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *