April – L’Emprise #2


Plumes

April glissait ses doigts fins sur le bout du papier sur lequel elle venait de déposer ses sentiments. S’il lui était difficile de s’exprimer à haute voix, écrire lui était d’une grande simplicité. Assise à son bureau, et éclairée par la lumière bleutée de son ordinateur portable, elle avait déposé sa tête douloureuse sur sa paume et tapait de l’index et du majeur la table en bois. Elle se perdit ainsi dans ses pensées fantasques, transportée par le tic tac que produisait ses ongles vernis d’un rouge vif sur son plan de travail. Elle n’arrivait ni à dormir ni à étudier. Le souvenir de l’après-midi de la veille la hantait. April ressentait plus que de l’attirance pour Yuri et avait enfin compris ce qu’était la passion. Elle n’arrivait pas à penser à autre chose qu’au visage crispé de son amant avant son ultime jouissance. Elle le voulait.

17 août 2021

April – L’Emprise #1


Plumes

[…] Quel était ce système capitaliste qui lui permettait de se vendre mais qui l’obligeait à donner une partie de ces recettes à un gouvernement et à une société qui ne cautionnaient si peu ses actes ? Cette hypocrisie la dégoûtait. La jeune femme aimait davantage le titre de dame de compagnie qu’elle affectionnait particulièrement mais le titre de pute lui convenait tout autant. Si elle devait choisir parmi les désignations dont on l’avait souvent affublée, April affectionnait surtout les appellations salope et sorcière qui avaient été détournées de leur sens d’insultes pour apparaitre de plus en plus comme une source de fierté pour de nombreuses féministes. […]

28 avril 2021

Joséphine


Plumes

Allongée sur lit de style rococo, Joséphine passait régulièrement une main frêle et blanchâtre sur son front moite. Protégée des rayons du soleil de mai par des rideaux rouges brodés de motifs dorés, la jeune femme dépérissait chaque jour un peu plus. Ses jambes ne lui répondaient plus, ses bras et son visage perdaient peu à  peu de leur couleur, son estomac brûlait, son cœur se compressait et sa respiration se faisait de plus en plus haletante. […]

21 avril 2021

La Lune artificielle Osanué


Plumes

Accompagnée de son son nouvel ami, elle regardait de ses yeux émeraude la levée spectaculaire de ce satellite doré qui ne cachait rien de la splendeur du soleil. Plongée dans ses pensées, Néha avait le cœur lourd tandis que son esprit était en proie à de nouvelles motivations dans le but de se changer, d’évoluer au mieux dans cette nouvelle société. Une culture tellement différente de celle qu’on lui avait inculquée tant elle était éloignée de plusieurs années-lumière de sa planète d’origine. […]

13 mars 2021

#Lyly


Plumes

Cette pénombre, domestiquée et vivace, permet alors d’avaler, d’aspirer, d’assimiler toutes émotions incongrues et inopinées. De lisser tout attachement à la réalité pour ne rappeler, en chuchotant sans cesse, que rien n’a réellement d’importance. […]

6 mars 2021