She Was Pretty, êtes-vous assez « Most » ?


Audiovisuel / lundi, juillet 24th, 2017

Il existe un monde fabuleux dans lequel tous les gens sont beaux. Ce monde, c’est celui de The Most.
Dans ma quête éternelle du drama coréen parfait, j’ai fini par trouver un prétendant au titre. Et ce prétendant, c’est She Was Pretty ! Alors, vous me direz sans doute « rien n’est parfait », bien sûr, mais ce drama est peut-être celui qui m’a le plus fait rire et pour lequel j’attendais toujours le prochain épisode avec impatience. Plus encore, le propos est pertinent, surtout dans une Corée qui attache beaucoup d’importance aux apparences.

Il était une fois, une jeune fille épieuse…

Kim Hye Jin était autrefois la fille la plus jolie, la plus intelligente et la plus populaire de son école. Pour couronner le tout, elle était aussi très confiante et savait ce qu’elle voulait : devenir auteure de livres pour enfants. Autant de qualités capables de faire chavirer les cœurs les plus endurcis. Ce fut le cas de Ji Sung Joon. Alors qu’il était très impopulaire et disposait d’un physique atypique, Kim Hye Jin prenait toujours sa défense face aux personnes qui lui voulaient du mal. Lorsque Ji Sung Joon dû déménager avec sa famille aux États-Unis, il décida de déclarer sa flamme à son amie, confidente et protectrice. Les deux enfants continuèrent d’échanger des lettres jusqu’au jour où ils se perdirent de vue.
Des années plus tard, Kim Hye Jin reçoit un mail de Ji Sung Joon lui annonçant son retour en Corée. Heureuse de revoir son ami d’enfance, elle se rend joyeusement au rendez-vous. Seulement voilà, les rôles se sont inversés : si Kim Hye Jin n’a rien perdu de sa forte personnalité, elle ne correspond plus aux canons de beauté ; quant à Ji Sung Joon, le vilain petit canard s’est transformé en un cygne majestueux. De peur de le décevoir, Kim Hye Jin se résout finalement à envoyer sa meilleure amie, Min Ha Ri, à sa place au rendez-vous. Un rendez-vous qu’elle observera de loin…
Pensant ne plus jamais revoir Ji Sung Joon, Kim Hye Jin se rend à son nouveau travail soulagée d’avoir évité une déception de plus. Si elle devait au départ travailler pour l’équipe de gestion, par un concours de circonstances elle finit par être embauchée dans l’équipe éditoriale du magazine de mode The Most… dont le nouveau rédacteur en chef adjoint n’est autre que Ji Sung Joon. Ce dernier ne se doute pas qu’il va travailler avec son amour de jeunesse.

She Was Pretty – Kim Hye Jin & Ji Sung Joon

Vers l’acceptation de soi

Si l’histoire se concentre principalement sur Kim Hye Jin et Ji Sung Joon, les personnages secondaires Min Ha Ri (la meilleure amie de Kim Hye Jin) et Kim Shin Hyuk (un membre de l’équipe éditoriale) sont bien développés et ont une influence sur le déroulement de l’histoire. Cependant tous les personnages sont attachants, même si, avouons-le, nous avons forcément nos chouchous – le mien étant Kim Shin Hyuk. On se retrouve devant un cas classique, mais non déplaisant, de triangle amoureux teinté d’amitié, d’amour de jeunesse, d’aspirations personnelles et d’objectifs professionnels. Une recette qui a maintes fois fait ses preuves et qui reste merveilleusement appliquée ici.
Un autre point important de She Was Pretty, c’est le cadre dans lequel est tourné la série. On se retrouve dans le monde de la mode en suivant la vie du magazine The Most, très centré sur les apparences et dans lequel l’héroïne a du mal à trouver sa place. Un monde pour lequel elle va d’ailleurs devoir changer son style vestimentaire et sa coupe de cheveux, mais qui va malgré tout lui rendre sa confiance en elle – ce qui la mènera, en fin de compte, à s’accepter telle qu’elle est.
Si j’ai une faiblesse à trouver à ce drama, c’est le choix de l’actrice principale. Je vous rassure, elle interprète très bien son rôle et j’en suis très satisfaite. Cela dit, elle doit incarner une jeune fille au physique disgracieux et, pourtant, je la trouve toujours très jolie, même quand elle n’est pas censée l’être. Ceci a le défaut de la décrédibiliser quelque peu. Mais bon, vous pouvez vous dire que je chipote. Ce drama reste hilarant, frais et particulièrement touchant. Un vrai bonheur de le regarder !

She Was Pretty – Triangle amoureux

Alors oui, même s’il y a quelques impairs, je reste très heureuse de constater que ce drama prône l’acceptation de soi. Un thème que je considère très important dans les sociétés que nous connaissons. Nous n’avons pas forcément besoin d’entrer dans un moule ou de correspondre à des attentes ou canons pour exister, il suffit simplement de croire en nous et de choisir d’être acteur de notre propre vie.

Informations
그녀는 예뻤다 (Geunyeoneun Yeppeossda)
She Was Pretty
2015 – 16 épisodes
Acteurs principaux : Hwang Jung Eum, Park Seo Jun, Go Jun Hee, Si Won
Réalisateur : Jeong Dae Yun
Scénariste : Jo Seong Hee
Chaîne TV : MBC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *