O-bon – des festivités pour les fantômes de l’été


Cultures et sociétés / jeudi, juillet 20th, 2017

Au Japon, terre de traditions et d’animisme, il existe des croyances issues d’un shintoïsme ancien où l’on honore les morts et les fantômes, surtout durant la période estivale.

L’été est la saison des fantômes et des esprits sur l’archipel nippon. Nombre d’entre eux se manifestent, rendent visite à leurs amis encore vivants ou effrayent les écoliers lors des tests de courage !

Pour les habitants du Japon, c’est le 13 juillet que les fantômes des morts reviennent rendre visite aux vivants pour finalement repartir vers l’autre monde le 16 juillet. Durant cette période, la cérémonie d’o-bon a lieu dans le but de rendre hommage aux fantômes des défunts. C’est l’occasion pour de nombreux Japonais de rentrer dans leur village natal pour honorer leurs ancêtres. Cet événement est un moment privilégié pour danser, jouer de la musique et surtout allumer des lanternes afin de guider les âmes des morts vers leur maison. Au troisième jour des festivités, on dépose des lanternes sur l’eau afin qu’elles descendent le cours de la rivière, symbole du départ des fantômes.

O-bon et la danse de l’été au Japon, un amusement pour les fantômes et les vivants !

La danse de l’été, bon-odori, était à l’origine une danse utilisée pour distraire les fantômes des ancêtres revenus lors de la période des festivités d’o-bon, elle est maintenant considérée comme la danse traditionnelle de l’été pratiquée lors de nombreuses activités estivales. L’été au Japon, c’est aussi la saison des hanabi ! Ces grands feux d’artifice, qui trouvent leurs origines au XVIe siècle, sont organisés un peu partout au Japon. Les Japonais enfilent un yukata, un kimono d’été léger, lors de ces longues soirées estivales et se préparent à faire la fête… sans oublier de respecter leurs morts !

Le Japon, pays à la fois moderne et traditionnel, honore encore aujourd’hui ses fantômes et ses esprits à travers des rituels et des festivités amusantes et familiales qui rapprochent les vivants et les morts. Les habitants des îles nippones sont toujours très attachés à leurs traditions.

Syneha aime lire, écrire – des phrases beaucoup trop longues –, voyager, jouer aux jeux vidéo, en particulier les RPG Japonais, et regarder des films asiatiques à gogo, surtout ceux qui donnent des frissons tout partout ! Végétarienne au caractère lunatique qui passe du rire aux larmes bien trop facilement, elle se prend à rêver à des utopies à la Star Trek ou encore une romance à la Pocahontas – au détour de la rivière sous un saule pleureur-mamie gâteaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *