L’Étrange bibliothèque, là où les mondes se croisent


Littérature / vendredi, septembre 1st, 2017

« Tu restes donc ici pour lire ces livres ?
– Oui une petite demi-heure…
– Bon, eh bien viens par-là », dit le vieil homme m’invitant d’un geste. De l’autre côté de la grosse porte, il y avait un couloir obscur. Une ampoule tout prêt de s’éteindre lançait çà et là des lueurs vacillantes.

Une soif de savoir

Au Japon, il existe un jeune garçon très scrupuleux qui rend toujours à temps les livres qu’il a emprunté. Ce jour-là, comme à son habitude, il se rend à la bibliothèque municipale y déposer ceux qu’il vient de finir et en chercher de nouveaux. Mais rien ne se passe comme prévu. Bien qu’il connaisse cet établissement par cœur, jusque dans ses moindre recoins, on le dirige cette fois vers un couloir étrange et sombre qui lui est inconnu. Discipliné, le petit Japonais s’y rend sans se douter qu’il deviendra captif de ce temple du savoir.

La porte s’ouvrit avec des grincements terriblement désagréables, qui lancèrent des échos partout à la ronde.
« Bien bien… fit le vieil homme. Entre donc !
– Là-dedans ?
– Bien sûr.
– Mais… il fait complètement noir », protestai-je. Au-delà de la grande porte c’était aussi sombre que si on avait creusé un trou dans l’espace cosmique.

Un réalisme magique

L’Étrange bibliothèque est une nouvelle courte, captivante et complète. Haruki Murakami nous propose un univers empreint d’un réalisme magique qui, bien marqué de la plume de l’auteur, nous offre un aperçu des spécificités de la littérature japonaise. L’ambiance et les personnages sont inquiétants. D’ailleurs aucun d’entre-eux n’est nommé, pas même le protagoniste. Le flou est entretenu du début à la fin de l’œuvre. Le lecteur est plongé sans connaissance aucune dans l’histoire et navigue à l’aveugle dans cet environnement sombre et angoissant.

Le vieillard se tourna vers moi et se redressa de toute sa taille. Subitement, il était très grand. Sous ses longs sourcils blancs, ses yeux luisaient comme ceux d’une chèvre à l’approche de la nuit.

Ceci donne l’impression au lecteur de quitter son monde pour partir à la découverte d’un nouvel univers où l’auteur donne corps à ses peurs les plus enfouies. Entre rêve et cauchemar, le protagoniste et le lecteur ne peuvent discerner le réel de l’irréel. Mais est-ce véritablement utile de définir des frontières qui n’ont pas lieu d’être ?

« Prends le temps de déguster ton repas. Et n’en laisse rien, m’expliqua par gestes la fillette.
– Dis-moi, qui es-tu vraiment ? lui demandai-je.
– Moi, je suis moi, c’est tout.
– Mais l’homme-mouton m’a dit que tu n’existais pas ! En plus… »
La fillette posa doucement un doigt sur sa bouche délicate. Je me tus à l’instant.

Haruki Murakami et L’Étrange bibliothèque

L’auteur est né le 12 janvier 1949 à Kyoto, au Japon. Avant de se lancer dans l’écriture il s’expatrie en Grèce puis en Italie pour fuir le conformisme japonais. Il migre ensuite vers les États-Unis où il enseigne la littérature japonaise. Il décide cependant de rentrer au Japon en 1995, après le séisme de Kobe. Cette catastrophe naturelle lui inspirera le roman Après le tremblement de terre, mais ce sont ses ouvrages Kafka sur le rivage et la célèbre série de romans 1Q84 qui le propulsent au panthéon des monstres sacrés de la littérature japonaise. Haruki Murakami fut plusieurs fois nommé pour le Prix Nobel de littérature et reçu les Yomiuri Prize et le Prix Kafka en 2006.
Sa nouvelle L’Étrange bibliothèque est publiée par Kodansha en 2005 et traduite en France par Belfond en 2015. L’édition dont il est question ici est enrichie par les illustrations de l’artiste allemande Kat Menschik, qui guident l’imagination du lecteur.

L’Étrange bibliothèque est une nouvelle intrigante et captivante. Sans même vous en apercevoir, vous serez aspiré(e)s par ce récit plein de magie et de mystère.

Informations
L’Étrange bibliothèque
ふしぎな図書館 (Fushigi na toshokan)
Haruki Murakami
Kodansha, 2005
Belfond, 2015
Illustrations : Kat Menschik (Allemagne), 2013
ISBN : 978-2-264-06911-5

Passionnée d’écriture, de littérature, de contes et légendes, d’ésotérisme, de danse, de fantastique, de cultures étrangères, de féminisme… Azura est une rêveuse engagée aux centres d’intérêt multiples. Elle est aussi autrice, éditrice, traductrice et co-fondatrice de Plume & Ritournelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *