It’s Okay, That’s Love, guérir les blessures


Audiovisuel / samedi, décembre 9th, 2017

Connaissez-vous vraiment les personnes qui vous entourent ? Alliant la romance classique à un thème très sérieux qui est celui des troubles mentaux, It’s Okay, That’s Love est un drama coréen surprenant que je vous propose de découvrir !

L’écrivain et la psychiatre

Rien ne présageait la rencontre de ces deux protagonistes que tout oppose. Jang Jae Yeol est auteur de livres à succès et également DJ radio. Bénéficiant d’une certaine célébrité, il est prompt à se montrer suffisant et prétentieux. Ji Hae Su est quant à elle psychiatre en première année d’internat dans un hôpital universitaire. Elle dispose aussi d’un fort caractère, et est assez récalcitrante à toute forme d’épanchement sentimental.
Remplaçant au pied levé son ami, coloc et confrère Jo Dong Min dans une émission télévisée, Hae Su se retrouve face à face avec l’écrivain… totalement imbuvable. Elle décide de lui donner une leçon d’humilité en exposant ses connaissances en psychiatrie. Mais le résultat reste mitigé et Hae Su quitte le plateau très énervée, bien décidée à ne plus jamais adresser la parole à l’écrivain. Sa démonstration aura cependant provoqué l’intérêt de la star, qui ne s’attendait pas à rencontrer une femme capable de lui tenir tête – oui, c’est vraiment une tête à claques au début de la série. Obsédé par une énigme qu’elle lui a posée, Jae Yeol va tenter de rencontrer à nouveau la jeune psychiatre.

It’s Okay, That’s Love – TV Show

La question des troubles mentaux

Alors, c’est vrai, de prime abord on pourrait penser qu’il s’agit là d’un drama bien classique, axé sur le développement d’une romance entre les deux protagonistes. Si on ne peut nier que cela fait partie de l’histoire, il serait bien dommage de résumer cette série à cela. En effet, l’aspect psychologique est beaucoup plus important que les autres. Le drama expose cette différence entre le masque que nous portons en société et la vulnérabilité que nous cachons dans notre intimité. Plus encore, le véritable intérêt de cette série est sans doute de démontrer que, à des échelles différentes, nous subissons tous les conséquences psychologiques des événements que nous avons rencontrés dans notre vie, qu’ils soient d’origines biologiques, sociales, etc. Il s’agit là d’un thème véritablement pertinent et, malheureusement, trop peu souvent traité. À travers les histoires des personnages principaux et secondaires, on découvre plusieurs maladies mentales et troubles mentaux plus ou moins graves et/ou socialement acceptés, et les solutions qui peuvent exister pour soigner les personnes qui en sont atteintes. Avec une belle moralité au passage, la guérison ne se fait pas sans acceptation, compréhension et amour – au sens large.

It’s Okay, That’s Love – Hae Su

It’s Okay, That’s Love, un drama surprenant

Comme c’est souvent le cas avec les dramas, It’s Okay, That’s Love ne saura peut-être pas vous convaincre dès le premier épisode. Cependant je vous encourage vivement à persévérer parce qu’il fait partie de ces dramas qui valent le détour. Et si on retrouve des aspects classiques pas si agréables que ça – qui mettent sans doute en exergue certains problèmes de société – on remarque rapidement une certaine évolution très bienvenue. Notamment au niveau de la sexualité, montrée ici sous un aspect un peu moins rigide que dans d’autres dramas, ou encore l’héroïne forte et intelligente qui n’a pas besoin d’un chevalier en armure pour la secourir.
Par ailleurs, tous les personnages sont attachants et les différents arcs narratifs intéressants. Humour et drame cohabitent sereinement au long des épisodes. J’ai peut-être une remarque à faire quant à la musique : elle manque certes d’originalité – à part un ou deux morceaux c’est du vu et revu pour les dramas – mais parfois je la trouvais mal amenée et ne comprenais pas de quelle manière elle soutenait le propos.

It’s Okay, That’s Love – Colocation

It’s Okay, That’s Love est un drama plein de surprises et assurément digne d’intérêt. Je vous le recommande chaudement !

Informations
괜찮아, 사랑이야 (Gwaenchanha, sarangiya)
It’s Okay, That’s Love
2014 – 16 épisodes
Acteurs principaux : Kong Hyo Jin, Jo In Seong, Seong Dong Il, Lee Kwang Soo, Do Gyeong Su
Réalisateur : Kim Gyu Tae
Scénariste : No Hee Gyeong
Chaîne : SBS

Passionnée d’écriture, de littérature, de contes et légendes, d’ésotérisme, de danse, de fantastique, de cultures étrangères, de féminisme… Azura est une rêveuse engagée aux centres d’intérêt multiples. Elle est aussi autrice, éditrice, traductrice et co-fondatrice de Plume & Ritournelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *