5 Films favoris de Frodon Sacquet


Top 10 / mercredi, avril 14th, 2021

Frodon Sacquet aime lire en pleine nature, batifoler avec les papillons, profiter des bonheurs simples de la vie mais il sait ce qui se cache dans les profondeurs du cœur des êtres vivant·e·s… Il apprécie la chaleur du feu et un petit thé fumant devant ses films favoris !

Requiem for a dream (Darren Aronofsky, 2000)

Basé sur le roman à  succès Retour à Brooklyn d’Hubert Selby, le film Requiem for a dream (2000) réalisé par Darren Aronofsky, traite de la thématique de l’espoir et du bonheur en y mêlant drogue et misère. Junkie, Harry passe ses journées à se piquer à l’héroïne en compagnie de sa petite amie Marion et son pote Tyrone. Rêvant tou·te·s les trois d’une meilleure vie et d’un avenir durable, le petit groupe se lance dans une aventure bien dangereuse et néfaste…

Se sentant profondément empathique avec le héros de ce film, Frodon sait comme il est difficile de combattre le mal, l’envie, et ses propres démons cachés. Quand on veut s’enfiler un anneau, on risque toujours d’y perdre un bras…

Trilogie The Hobbit (Peter Jackson, initiée en 2012)

Tiré du livre de Tolkien, Bilbo le Hobbit (1937), la saga The Hobbit retrace l’histoire de l’oncle de Frodon, et ses compères nains dans leurs grandes aventures face au dragon Smaug endormi dans la montagne solitaire, ancien royaume des nains… Encore une trilogie de qualité signée Peter Jackson et initiée en 2012.

Ayant été là en avant-première, lors de l’écriture du livre, Frodon a grandi avec les histoires incroyables de son oncle Bilbon. Il se souviendra avec tendresse du thé, du jus de citrouille, puis du poisson grillé, du lard fumé et de l’herbe du Vieux Tobi qu’il devait apporter à son cher oncle enfermé dans son bureau du soir au matin lors de la phase d’écriture de ce livre. Devenu cuisinier, homme de ménage et assistant personnel de son oncle, Frodon n’oubliera jamais l’humeur massacrante de cet écrivain hors du commun.

Blanche-Neige et les Sept Nains (David Hand, 1937)

Fuyant la jalousie de sa belle-mère, Blanche-Neige s’échappe dans les bois, poursuivie par un chasseur envoyé pour la tuer. Ce dernier ne pourra se résigner à lui arracher le cœur, et laissera la jeune princesse s’échapper. Elle fera alors la rencontre de sept nains, mineurs, vivants à l’écart dans une petite maison à  l’orée de la forêt. Chef d’œuvre de Walt Disney en 1937, ce film d’animation est encore aujourd’hui un grand classique du cinéma de l’enfance.

La petite communauté de nains de Blanche-Neige rappellera, sans doute, à Frodon la compagnie des treize nains, le groupe de Thorin et de son oncle Bilbon qui iront défier le grand Smaug. Ou encore sa propre Communauté de l’Anneau avec un autre point commun : des protagonistes féminines représentées en sous-effectif et une sur-représentation de petits individus.

Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki, 1997)

Ashitaka est un prince d’un petit hameau des montages. Il est victime d’une terrible malédiction causé par un tatarigami (un dieu maudit) venu s’en prendre à son village. Il part alors en quête d’un remède et fait la rencontre de San, la Princesse Mononoké, une sauvageonne élevée par une louve. Cette jeune fille cherche à se venger des humain·e·s de la cité des Forges, qui détruisent peu à peu la forêt et construisent des armes à feu…

Des bois, des animaux, de la forêt, beaucoup de vert, partager l’amour des choses qui poussent… une thématique d’écologie, de la forêt, un combat pour la sauvegarde de la nature, de la forêt, une jeune fille se battant contre l’industrialisation et la déforestation d’un bosquet sacré. De quoi se rappeler la Comté à  chaque teinte de vert. Frodon ne peut s’empêcher de penser à l’attaque d’Isengard par Merry et Pipin en regardant ce célèbre film d’Hayao Miyazaki (Studio Ghibli).

La saga Harry Potter (initiée en 2001 par Chris Columbus)

Tirée des livres de la célèbre écrivaine J. K. Rowling, la saga Harry Potter, réalisée par différents réalisateurs, retrace les aventures de l’orphelin Harry (invité par un demi-géant du nom de Hagrid à rejoindre Poudlard, l’école de sorcellerie de Grande-Bretagne) et de ses deux ami·e·s Hermione et Ron. Harry devra alors faire face à un terrible mal, Voldemort, sorcier maudit responsable de la mort de ses parents…

Affectionnant tout particulièrement les vieux sages magiciens, Frodon s’est attaché rapidement à l’univers d’Harry Potter. Un élu devant sauver le monde d’un mal renaissant de ses cendres, un vieux magicien mystérieux qui sert de guide à un groupe d’individus ayant un peu moins d’un mètre cinquante… Tout était écrit pour faire de Harry Potter, l’une des sagas favorites de notre cher Frodon !

Laisser un commentaire